École autrichienne / le baroque tardif

 




































D'après Franz Anton MAULBERTSCH
Lac de Constance 1724 - Vienne 1796


# 2861 - Maximus in Sanctis est parvulus ille Puellus. 1762 (Saint Clément, St Christophe, St François Séraphique et Ste Thérèse)

Eau-forte de Johann Beheim d'après un dessin * de l'un des grands représentants du baroque tardif.
Très belle et rare épreuve sur vergé.
444 x 283 mm hors tout, inclus le filet de marge du cuivre. L'épreuve est fixée aux angles sur une grande feuille de vergé.

Longtemps connue sous le titre de "La vision de sainte Thérèse", on doit à Franz Martin Haberditzl, dans son ouvrage consacré à Maulbertsch, l'exégèse de cette estampe qui rend un hommage flatteur au comte Christoph Anton Migazzi. En 1761, ce dernier venant de recevoir la pourpre cardinalice, cette estampe sera l'occasion pour Maulbertsch d'apporter sa contribution à la louange générale et de s'attirer les faveurs du cardinal archevêque. Comme le rappelle F.-M. Haberditzl, il était courant de représenter les souverains par les figures symboliques de leurs patrons, aussi peut-on associer les saints entourant le cardinal au pape Clément XIII, à l'empereur François 1er et à l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche.
(*) la gravure a fait l'objet d'une reproduction en grisaille (huile sur bois) conservée au Musée National Germanique de Nuremberg (inv. 1173)


Bibliographie :

Franz Anton Maulbertsch par Franz Martin Haberditzl, Éditions Brandstätter, Vienne. pp. 211 - 212 pour la description de cette estampe.

Remerciements à M. F-R. C., qui nous a transmis les précieux renseignements relatifs à cette estampe.

Vendu



Revenir au sommaire catalogue